Le Panthéon et sa crypte

Le Panthéon et sa crypte

Le Panthéon et sa crypte

Photo Soizic

Ce monument bien parisien est né d’une insolation !

En août 1744, Louis XV était parti diriger ses armées engagées sur le front de l’est dans la guerre de succession autrichienne.

A Metz il tomba gravement malade et ses médecins pronostiquèrent une mort imminente. Les prières se multiplièrent à travers le pays pour son salut. Sa maîtresse, Madame de Châteauroux, qui l’avait accompagné, dut le quitter tandis que la reine arrivait en hâte, et que le roi recevait l’extrême-onction.

Après 10 jours de fièvre, le roi guérit et, à la suite de la messe d’Action de grâce célébrée en l’église Notre-Dame de Metz en présence de la famille royale, le pays tout entier reprit les qualificatifs du célébrant et appela le roi « Louis le Bien-Aimé ».

Durant sa maladie, Louis XV avait fait le vœu de faire construire à Paris une église consacrée à Sainte Geneviève. C’est l’origine du Panthéon.

Le 6 septembre 1764, le roi pose la première pierre devant un magnifique décor, maquette grandeur nature réalisée par Soufflot et Demachy.

A peine achevé le temple de la religion était changé en temple de la patrie et dédié «aux mânes des demi-dieux français», sa crypte est le repos des « Panthéonisés » depuis le transfert solennel du sarcophage de Voltaire en 1791.

Le Panthéon des Grands Hommes est presque masculin : cinq femmes seulement sur 78 !

Il est en tout cas deux femmes supplémentaires qui y sont honorées : Sainte Geneviève et Jeanne d’Arc dont l’histoire est évoquée par les fresques de  Puvis de Chavannes pour Geneviève et de Jules Eugène Lenepveu pour Jeanne.

Il faut dire que Sainte Geneviève qui vécut au Vème siècle et Jeanne d’Arc au XVème, sont des saintes, des icônes, des légendes !

 

Auteur

VINCENT Dominique

Voir sa fiche

Dominique à publié 2 articles